Une rue pour Fernando

En 1985, le bateau de Greenpeace nommé Rainbow Warrior naviguait dans le Pacifique pour venir en soutien aux victimes des essais nucléaires et témoigner. La nuit du 10 au 11 juillet, les services secrets français font couler le bateau par usage d’explosifs, tuant le militant écologiste et photographe Fernando PEREIRA.

rue_fernando_pereira

Greenpeace demande à ce qu’une rue porte le nom de Fernando, en souvenir de cet homme qui a sacrifié sa vie pour une cause.

L’histoire de l’attentat du Rainbow Warrior est racontée plus en détail ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s